nous voulons des coquelicots à Jouarre … et ailleurs!

03 novembre 2019

les poissons sont aussi victimes des insecticides “tueurs d'abeilles”

 

Un article du Monde, daté du 3-4/11/2019. 
C'est plutôt logique, mais ça ne supprime pas le fait que cette situation soit tout à fait terrifiante!
En effet si on supprime les insectes dont se nourissent certains poissons, il y a toutes les chances pour qu'ils ne puissent pas survivre!

Autorisés dans les années 1990 par toutes les grandes agences réglementaires de la planète, les néonicotinoïdes sont devenus en quelques années les insecticides les plus utilisés en agriculture. Un quart de siècle plus tard, les études se succèdent qui documentent l’ampleur des dégâts environnementaux, souvent irréversibles, qu’ils ont provoqués. Et ce, non seulement sur les abeilles et les insectes pollinisateurs mais aussi, indirectement, sur l’ensemble des écosystèmes. 

Dans une étude publiée jeudi 31 octobre par la revue Science, des chercheurs nippons conduits par Masumi Yamamuro (université de Tokyo, service géologique du Japon) montrent, pour la première fois, que l’introduction des néonicotinoïdes peut précipiter l’effondrement abrupt de pêcheries lacustres, en rompant la chaîne alimentaire de l’écosystème aquatique.
Les chiffres sont impressionnants. L’introduction du premier néonicotinoïde (l’imidaclopride) dans les rizières de la préfecture de Shimane, en 1993, a signifié pour les pêcheurs du lac Shinji un effondrement radical des captures de deux espèces commerciales importantes : l’anguille japonaise (Anguilla japonica) et un poisson très consommé sur l’Archipel, le wakasagi (Hypomesus nipponensis).

Avant 1993, on capturait en moyenne 240 tonnes annuelles de wakasagi dans ce grand lac du sud-ouest du pays, contre 22 tonnes dans les années suivantes, soit une baisse de plus de 90 %. De même, les prises d’anguilles sont brutalement passées d’un peu plus de 42 tonnes par an en moyenne avant 1993, à moins de 11 tonnes par an ensuite. Soit une chute de 75 %.
Pour établir le lien entre l’introduction des néonicotinoïdes et l’effondrement de la pêcherie de Shinji, les chercheurs japonais ont analysé plus de vingt ans de données issues de la surveillance de la qualité des eaux du lac ainsi que des cours d’eau qui l’alimentent après avoir traversé les rizières alentour.

En particulier, ils ont mesuré les teneurs en imidaclopride et ont pu suivre l’évolution d’abondance des petits organismes aquatiques (larves d’insectes, crustacés et autres invertébrés) qui peuplent le lac et qui forment l’un des socles de la chaîne alimentaire de son écosystème. Ces organismes sont très vulnérables à l’action des néonicotinoïdes. Pour les chercheurs, « la réduction d’abondance de ces nombreuses espèces benthiques et pélagiques ne peut être expliquée par d’autres facteurs », que le recours à ces pesticides.

La réponse de l’écosystème à l’introduction de l’imidaclopride a été « importante et incroyablement rapide », écrit, dans un commentaire publié par Science, l’écologue Olaf Jensen (université Rutgers, New Jersey), qui n’a pas participé à ces travaux. « Les pesticides néonicotinoïdes ont été utilisés pour la première fois en 1993 dans les rizières environnant le lac Shinji, ajoute M. Jensen. Les arthropodes aquatiques se sont effondrés cette même année, rapidement suivis par les espèces de poissons qui s’en nourrissent. »

Le lien de causalité entre la disparition des invertébrés aquatiques due aux néonicotinoïdes, et l’effondrement des stocks d’anguilles et de wakasagi est validé par le fait qu’une autre espèce, qui ne se nourrit pas d’invertébrés mais de microalgues, n’a pas été affectée au cours de la période étudiée.

 […]

Le cas bien documenté du lac Shinji pourrait en réalité être très répandu, mais « le problème est qu’on ne voit pas les problèmes si on ne fait pas de recherche », ajoute le chercheur américain (Olaf Jensen (université Rutgers, New Jersey)« Le riz est l’une des trois principales céréales cultivées dans le monde, précise-t-il. Les semences de riz enrobées de néonicotinoïdes sont largement utilisées et plus de 90 % du produit utilisé en enrobage finit dans le sol ou dans l’eau. »

[…]

 

 

 

 

Posté par isa_coquelicotsJ à 15:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


02 octobre 2019

vite, plus que 2 jours pour dire non aux néonicotinoïdes

Parmi les produits que nous voulons voir définitivement interdits, il y a les néonicotinoïdes (connus comme les tueurs d'abeilles).
Alors que l’interdiction semblait obtenue en France, après de longues années de lutte, l’Europe a autorisé la vente de deux nouvelles molécules, le sulfoxaflor et le flupyradifurone, des pesticides fonctionnant EXACTEMENT de la même manière que les néonicotinoïdes... Ces deux produits, ont été  classés par un habile tour de passe-passe dans une autre catégorie chimique pour échapper à l'interdiction qui se profilait.

Début octobre 2018, les parlementaires français décidaient d'interdire l'ensemble des néonicotinoïdes – dont le sulfoxaflor et le flupyradifurone! Une victoire éclatante des citoyens unis contre les lobbys de l'agrochimie!
Mais l'enjeu était trop gros pour les multinationales - on parle de centaines de millions de bénéfices annuels, tous produits confondus! Et les agrochimistes n'ont jamais abandonné. 

Les industriels de l'agrochimie s'attaquent aujourd'hui au décret d'application de l'interdiction votée par le Parlement français – dernière étape avant interdiction définitive sur le sol français, et tremplin pour une éventuelle interdiction dans toute l'Union européenne, ce qu'ils craignent par-dessus tout.
En ce moment même, Bayer et consorts oeuvrent et manoeuvrent pour faire plier le ministre et annuler cette interdiction : 
• Ils contestent la classification de ces deux molécules en tant que néonicotinoïdes (alors que plusieurs études scientifiques s'accordent à dire que ce sont bien des néonics de 4e génération) ; 
• Ils menacent de poursuivre la France en justice devant les tribunaux européens et accusent publiquement la France d' « outrepasser ses pouvoirs », et d'agir sur des « préoccupations sanitaires abstraites et généralistes »

Le ministère de la Transition écologique a organisé une consultation publique sur ce décret, et chacun de nous a le droit d'y participer.

C'est très simple : cliquez ici pour accéder à la consultation, puis cliquez sur l'onglet vert « Poser votre commentaire ». Laissez ensuite votre message et votre nom pus validez.

Si votre clavier ne vous inspire pas, vous pouvez laisser un message du style:
Je souhaite que le gouvernement aille jusqu'au bout et interdise définitivement sur notre sol les pesticides de synthèse qui mettent en danger les abeilles, les pollinisateurs sauvages et l'ensemble de la biodiversité.

La consultation publique sera close le 4 octobre
participez dès maintenant à la consultation publique organisée par le ministère de la Transition écologique et solidaire, pour faire passer ce message clair :


les citoyens restent mobilisés
et il n'est pas question que le ministre lâche quoi que ce soit face aux lobbys !

Posté par isa_coquelicotsJ à 20:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

5 OU 10 MÈTRES DES HABITATIONS? VOUS VOUS FOUTEZ DE NOUS!

La consultation publique ouverte par le gouvernement le 9 septembre est close ce soir, 1er octobre. Il s'agit d'une consultation concernant les conditions d’épandage des pesticides, à laquelle chacun a été invité à donner son avis. Cette consultation publique est une farce, car le résultat en est d’ores et déjà annoncé: à partir de 2020, il faudra respecter une distance de 5 à 10 mètres entre les traitements chimiques et les habitations.

Ni 5 mètres, ni 10 mètres

Une telle décision est une insulte à la science et à notre santé, car les pesticides ne respectent pas les décrets. Ils voyagent sur des kilomètres, rejoignent les cours d’eau, montent dans l’air et les nuages, atteignent facilement le cœur des villes et jusqu’aux foetus. Ils saturent l’air et polluent les pluies. Le lobby des pesticides vient de montrer une nouvelle fois sa puissance. La seule solution scientifiquement fondée, comme le réclame le mouvement des Coquelicots depuis un an: la fin de tous les pesticides de synthèse.

Le gouvernement regarde ailleurs
Des maladies en pagaille. Une nature qui disparait silencieusement. Un monde agricole au désespoir. Une autonomie alimentaire qui n’est plus qu’un rêve… Si près de neuf Français sur dix sont pour la fin des pesticides en cinq ans, c’est qu’ils ont compris que ces poisons sont une impasse mortelle. Pour tous. Mais il n’y a pire sourd que celui qui a intérêt à ne pas entendre et l’incroyable scandale des pesticides montre le gouffre qui s’agrandit chaque jour entre dirigeants et dirigés. La démocratie, ce n’est pas cela. Un élu de la République n’est pas au service des intérêts privés. Il doit d’abord et avant tout protéger la population dont il a la charge. Et il ne le fait pas. C’est très grave.

A quoi joue l’ANSES?
Pour préparer son décret-scélérat, le gouvernement et son ministère de l’Agriculture s’appuient sur des recommandations de l’ANSES, notre agence publique sanitaire. Entre 5 et 10 mètres, donc. Mais nous n’avons plus aucune confiance en elle.

L’affaire des SDHI – une nouvelle classe de fongicides toxiques pour la santé – montre qu’elle a partie liée avec l’industrie des pesticides (1). Car malgré des alertes lancées par des scientifiques indépendants, elle laisse ce redoutable poison être épandu dans toute la France. Cette agence, celle-là même qui donne les autorisations de mise sur le marché (AMM) de ces poisons peut-elle sérieusement nous protéger contre ses propres décisions? Cela ne peut plus durer. Cette consultation publique est une honte pour notre République.

Plus que jamais, l’Appel des coquelicots, qui exige la fin de tous les pesticides de synthèse, est la seule issue!

(1) Un livre paru ce 12 septembre 2019 raconte cette affaire: «Le crime est presque parfait, l’enquête-choc sur les pesticides et les SDHI» (LLL), par Fabrice Nicolino, fondateur de Nous voulons des coquelicots.

Posté par isa_coquelicotsJ à 01:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 octobre 2019

Deux livres indispensables !

 Deux livres viennent de sortir. Ils nous informent sur le rôle des pesticides dans la disparition très rapide de la biodiversité. 
• celui de Fabrice Nicolino “le crime était presque parfait” (éditeur - Les Liens qui Libèrent) 
• et celui de Stéphane Foucart “Et le monde devint silencieux” (éditions du Seuil).

Ces deux livres nous éclairent sur les carences des réglementations actuelles en vigueur en France et en Europe. Ces réglementations ne permettent pas d’empêcher la mise sur le marché de produits qui ravagent la biodiversité. Les entreprises de type Bayer-Monsanto peuvent aujourd’hui passer à travers les mailles du filet sans jamais que leurs produits mortifères puissent être interdits! Ce sont les normes de la réglementation qu’il faut changer. 

F. Nicolino nous informe sur les SDHI : ce sont des pesticides qui s’attaquent à la fonction respiratoire de tous les êtres vivants. Ils ont été mis sur le marché en tant que fongicide (pour tuer les champignons). Mais les industriels qui l’ont mis au point ont oublié de dire que les SDHI agissent sur la respiration de tous les êtres vivants! Et comme cette caractéristique n’est pas testée, elle n’a pas été vue, et les SDHI n’ont pas été interdits! 

En lisant le livre de S.Foucart on comprend que les pesticides aujourd’hui utilisés sont présents même là où on ne les a pas déposés. Même 150 mètres ne suffiront pas à nous en préserver! 

Plus que jamais il faut exiger la suppression des pesticides de synthèse…

nicolino-couverture           

foucart-couverture

Pas d’épandage de pesticides à 5 ou 10 mètres des lieux de vie.

Une toute prochaine réglementation prévoit même que par dérogation les distances pourront être réduites à 3 ou 5 mètres selon les cultures! 

Une application du principe de précaution, maintenant, tout de suite, pas demain, pas plus tard! 

Pas d’épandage de pesticides à moins de 150 mètres des habitations, des écoles, des stades, des jardins publics! 

 

Chaque premier vendredi du mois, retrouvons nous devant la mairie de Jouarre, à 18:30, mais pas que!

Posté par isa_coquelicotsJ à 03:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 septembre 2019

trois petites chansons pour le 4 octobre

Voici trois petites chansons:

La première, sur l'air de "Comme un p'tit coquelicot" (Mouloudji)

On ne voit plus de coquelicots,
Ni de bleuets, ni de pavots...
On aimait tant les coquelicots,
Pour vous, ça peut paraitre idiot...

T'as p't'être raison, seulement voilà
Quand j't'aurai dit, tu comprendras :
On a jeté tant de poison,
Dans les champs d' blé de la région,
Des pesticides et des toxines
Pour que la terre soit vraiment clean.. .

Et dans les champs de blé,
Y'avait plus une fleur,
Pas même un p'tit bleuet
Pour faire notre bonheur.

Non plus de coquelicots, mon âme !
Non plus de coquelicots.

Un jour, des pro-coquelicots
Se sont donc tous donné le mot
Pour provoquer un grand sursaut
Nous voulons donc des coquelicots

Rendez- vous à chaque mairie
De chaque mois, le vendredi
Sur la musique de Mouloudji
Nous chanterons l'amour la vie
Pour que l'appel soit entendu
Dans les campagnes et dans les rues...
Et dans les champs de blé

Fleuriront nos valeurs
Par notre volonté
La santé, le bonheur
Aurons des coquelicots, mon âme
Aurons des coquelicots

 

 

La deuxième, sur l'air de "Gentils Coquelicots"

J'ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin
Mais dans l'jardin, y avait plus rien...

La faute au Gaucho mesdames !
La faute au Gaucho messieurs !

Plus un oiseau, plus un refrain
Plus de fourmis sur le chemin
Plus d'papillons, plus d'vers de terre...

La faute à Bayer mesdames !
La faute à Bayer messieurs !

Avant qu'il ne reste plus rien
Dessus la terre ou dans la mer
Crions bien fort notre colère...

Plus de pesticides mesdames !
Plus de pesticides messieurs !

 

et la troisième, sur l'air "des Cornichons" (Nino Ferrer)

On est parti tous ensemble sur nos petits vélos
Faire un grand tour, car il faisait vraiment très beau
On voulait voir papillons, petites fleurs, et abeilles
Des coquelicots

Refrain :
Du glyphosate
Dans les patates
Du fipronil
Dans le persil
Du DDT
Dans les champs d' blé
Plus de coquelicots

Des pesticides
Des fongicides
Des herbicides
Des raticides
C'est du suicide
C'est tellement beau
Un coquelicot

Mais quand on est arrivé on a été surpris
Y'avait plus de petites bêtes dans la prairie
Plus d'insectes, plus de petits oiseaux
Plus d' coquelicots

Refrain :
Des pesticides
Des fongicides
Des herbicides
Des raticides
C'est du suicide
C'est tellement beau
Un coquelicot

Faut arrêter
Faut se bouger
Ou on s'ra tous
Empoisonnés
Faut exiger
D' revoir bientôt
Des coquelicots

 

Pour ceux qui veulent répéter dans leur salle de bains, les textes sont à télécharger ici Comme_un_p_tit_Coquelicot(1), ici Gentil_Coquelicot_2(2) et encore ici Les_Cornichons (3).

A vendredi, avec vos flutes et vos fausses notes!

Posté par isa_coquelicotsJ à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


vendredi 4 octobre, les “coquelicots de Jouarre“ se retrouvent sur la place de la mairie

Capture d’écran 2019-09-30 à 15

 

Il y a un an nous nous retrouvions déjà sur la place de la mairie de Jouarre à la suite de l'appel du Collectif National “Nous Voulons des Coquelicots”.. 

Pendant quelques mois, les collectifs des Coquelicots de Coulommiers et de Jouarre ont fait “rassemblement” commun, et nous avons, à ce titre, participé à la Marche-Climat du 21 septembre à Coulommiers. Plus d'une centaine de participants ont marché dans les rues de Coulommiers à l'appel des Coquelicots et du café associatif “Le Cool Home Yeah”.
Quelques représentants du Collectif des Coquelicots de Jouarre ont participé, le même jour (l'après-midi) à la Marche-Climat à la Ferté-sous-Jouarre, appelée par le Collectif Citoyen Fertois (groupe FB). 

Plus les rassemblements seront nombreux, plus nous serons entendus pour demander la fin de l'utilisation des pesticides de synthèse. Il est tout aussi important de nous informer sur les SDHI et leurs risques.

Pour en savoir plus, retrouvons-nous vendredi 4 octobre, à 18:30, sur la place de la mairie, à Jouarre. 

Capture d’écran 2019-09-30 à 14

Posté par isa_coquelicotsJ à 14:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le 21 septembre, à Coulommiers, marche pour le climat.

 

FB_IMG_1569233022806

Le Collectif de Coulommiers et l'association Aideale qui gère le café associatif “Le Cool Home Yeah” avaient appelé à participer aux marches pour le climat qui se déroulaient le 21 septembre. Depuis plusieurs mois le Collectif des Coquelicots de Jouarre a rejoint celui de Coulommiers pour les rassemblements mensuels. Bien évidemment nous nous sommes associés à cette marche-climat à Coulommiers. 

Nous étions plus d'une centaine de participants. Nous avons marché à travers la ville, en partant de la Halle aux Fromages pour rejoindre le Parc des Capucins, une petite heure plus tard. L'ambiance était festive. Toutes les générations étaient représentées. La voix n'a pas manqué, l'humour était aussi présent. Tout au long du parcours on a pu entendre des slogans comme “sans Nature, pas de futur!”, “plus tard = trop tard”, “planète en danger, humanité menacée”, “les dinosaures pensaient aussi avoir le temps” et bien évidemment l'inévitable “Et un, Et deux, Et trois degrés ! C’est un crime contre l’Humanité”.

Une fois arrivé dans le parc des Capucins, les organisateurs ont appelé chaque participant à poursuivre les mobilisations dans le cadre du mouvement des Coquelicots. Rendez-vous est d’ores et déjà donné pour les prochaines “marches pour le climat” à Coulommiers. 
Le prochain rassemblement des coquelicots aura lieu vendredi 4 octobre (1er vendredi du mois), devant la mairie de Coulommiers. Il y aura aussi un rassemblement à Jouarre, devant la mairie. 18:30. 

64ad354d64fb6cb240130014f2e38c1b

 

Posté par isa_coquelicotsJ à 14:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 février 2019

ce soir, 1er février, c'est “coquelicots” !

Comme tous les premiers vendredis de chaque mois, on se retrouve pour les coquelicots. 

On se retrouve pour dire stop aux pesticides de synthèse, pour dire oui à un autre mode de vie. 

Ce soir quelques uns d'entre nous irons coquelicoter à Coulommiers, histoire de voir si on ne peut pas mettre en place des initiatives communes.

Une fois par mois devant la mairie, c'est bien.

Réfléchir ensemble, partager nos questions et nos réponses, c'est peut être pas mal non plus.

Alors, ce soir, certains seront à Coulommiers!

 

Posté par isa_coquelicotsJ à 14:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 décembre 2018

classement des fruits et légumes les plus contaminés par les pesticides!

Allez faire un tour du côté de cet article: https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/36132/pesticides-classement-fruits-legumes-plus-contamines.

C'est la saison des endives et du céleri-rave… attention!

Posté par isa_coquelicotsJ à 16:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 décembre 2018

vendredi 7 décembre, c'est le jour des coquelicots!

On se retrouve vendredi 7 décembre (ce vendredi) devant la mairie de Jouarre. En décembre, à 18:30 il fait nuit.
Cela ne nous empêchera pas de nous retrouver sur la place. Si le coeur vous en dit, on pourra se réchauffer en chantant.

Voici trois petites chansons:

La première, sur l'air de "Comme un p’tit coquelicot" (Mouloudji)

On ne voit plus de coquelicots,
Ni de bleuets, ni de pavots...
On aimait tant les coquelicots,
Pour vous, ça peut paraitre idiot...

T’as p’t’être raison, seulement voilà
Quand j’t’aurai dit, tu comprendras :
On a jeté tant de poison,
Dans les champs d’ blé de la région,
Des pesticides et des toxines
Pour que la terre soit vraiment clean.. .

Et dans les champs de blé,
Y’avait plus une fleur,
Pas même un p’tit bleuet
Pour faire notre bonheur.

Non plus de coquelicots, mon âme !
Non plus de coquelicots.

Un jour, des pro-coquelicots
Se sont donc tous donné le mot
Pour provoquer un grand sursaut
Nous voulons donc des coquelicots

Rendez- vous à chaque mairie
De chaque mois, le vendredi
Sur la musique de Mouloudji
Nous chanterons l’amour la vie
Pour que l’appel soit entendu
Dans les campagnes et dans les rues...
Et dans les champs de blé

Fleuriront nos valeurs
Par notre volonté
La santé, le bonheur
Aurons des coquelicots, mon âme
Aurons des coquelicots

 

 

La deuxième, sur l'air de "Gentils Coquelicots"

J’ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin
Mais dans l’jardin, y avait plus rien...

La faute au Gaucho mesdames !
La faute au Gaucho messieurs !

Plus un oiseau, plus un refrain
Plus de fourmis sur le chemin
Plus d’papillons, plus d’vers de terre...

La faute à Bayer mesdames !
La faute à Bayer messieurs !

Avant qu’il ne reste plus rien
Dessus la terre ou dans la mer
Crions bien fort notre colère...

Plus de pesticides mesdames !
Plus de pesticides messieurs !

 

et la troisième, sur l'air "des Cornichons" (Nino Ferrer)

On est parti tous ensemble sur nos petits vélos
Faire un grand tour, car il faisait vraiment très beau
On voulait voir papillons, petites fleurs, et abeilles
Des coquelicots

Refrain :
Du glyphosate
Dans les patates
Du fipronil
Dans le persil
Du DDT
Dans les champs d' blé
Plus de coquelicots

Des pesticides
Des fongicides
Des herbicides
Des raticides
C'est du suicide
C'est tellement beau
Un coquelicot

Mais quand on est arrivé on a été surpris
Y'avait plus de petites bêtes dans la prairie
Plus d'insectes, plus de petits oiseaux
Plus d' coquelicots

Refrain :
Des pesticides
Des fongicides
Des herbicides
Des raticides
C'est du suicide
C'est tellement beau
Un coquelicot

Faut arrêter
Faut se bouger
Ou on s'ra tous
Empoisonnés
Faut exiger
D' revoir bientôt
Des coquelicots

 

Pour ceux qui veulent répéter dans leur salle de bains, les textes sont à télécharger ici Comme_un_p_tit_Coquelicot(1), ici Gentil_Coquelicot_2(2) et encore ici Les_Cornichons (3).

A vendredi, avec vos flutes et vos fausses notes!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par isa_coquelicotsJ à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,